Détection et Intervention Précoce

Détection et intervention Précoce

Remboursement des Soins psychologiques de 1ère Ligne pendant la crise sanitaire liée au COVID-19

La crise actuelle a un impact psychologique important sur la population. Le gouvernement a décidé de se rendre solidaire du bien-être psychologique de tous en proposant un remboursement de l’aide psychologique chez un psychologue ou orthopédagogue clinicien.

Le but est d’éviter l’évolution de problématiques légères et modérées en des troubles complexes et chroniques, l’offre de SOINS PSYCHOLOGIQUES DE 1ère LIGNE existantes est renforcée et rendue plus accessible pour les enfants et les adolescents.

Un remboursement pour des séances chez un psychologue et orthopédagogue clinicien conventionné sera possible à partir du 1er juin 2020.

Cette offre de soins se veut complémentaire à celle existante. Elle est autorisée à se pratiquer par vidéoconférence, étant donné les mesures de précaution liées à la crise sanitaire.

Public cible : enfant/adolescent (0-18 ans)

  • Présentant une problématique d’angoisse légère à modérée suivante:
    • Sentiments anxieux
    • Problème d’humeur dépressive
    • Problème de comportement externalisé (ex: opposition, impulsivité, agitation, consommation…)
    • Problèmes sociaux (isolement, difficulté interpersonnelle, …)
  • Orienté sur base d’une prescription de renvoi spécifique d’un médecin généraliste, médecin PSE, PMS, ONE, pédiatre ou pédopsychiatre
  • En ordre de mutuelle

Séances :

  • Coût de la séance pour l’enfant/adolescent: 11,20 € ou 4 € (si droit à une intervention majorée)
  • Chaque enfant/adolescent bénéficiera d’une série de 4 séances (éventuellement 1x renouvelable). Le nombre maximum est de 8 séances par année civile.

Profil des psychologues et orthopédagogues cliniciens :

  • Etre diplômé(e) en psychologie clinique ou orthopédagogie clinique
  • Disposer du VISA délivré par le SPF
  • Avoir 3ans minimum d’expérience clinique utile
  • Etre disponible pour minimum 4 séances hebdomadaires
  • Exercer sous le statut d’indépendant à titre principal ou complémentaire
  • Avoir la possibilité de recevoir des patients dans un cabinet (privé ou partagé)
  • Prendre contact par email avec la coordinatrice du réseau, Katalijne van Diest, pour plus d’informations (katalijne.vandiest@matilda-lux.be)

Fiches informatives